Bonne année

Bonne année

dimanche 13 décembre 2015

COP21 - Céline Opère pour la Planète en 21 petits pas

Coucou me revoilou!

Difficile de reprendre du service ici, les évènements, les angoisses, les maladies etc... Je ne vais pas trop en parler, ne sachant toujours pas comment me situer.
Mais pour célébrer un peu la COP 21, j'ai eu envie de faire une marche à ma manière:
je vous propose de suivre mes 21 pas pour la planète. Parfois ce ne sont que de très petits pas, d'autres ont plus d'importance, mais ces petits pas mis bout à bout font peut-être un petit bout de chemin vers une planète un peu plus verte pour nos petits...

Mes petits pas sont listés sans ordre d'importance, n'hésitez pas à me faire part de vos commentaires, de vos idées pour agrandir ces pas-là.

  1. Pour m'hydrater au bureau (et un peu à la maison), j'utilise une gourde d'eau éco-conçue, sans BPA, remplie au robinet ou à une fontaine à eau. 
  2. Pour boire mon thé, toujours au travail, j'ai emporté une tasse que je remplis avec l'eau chaude distribuée par la machine. J'évite alors d'utiliser un goblet en plastique. J'apporte aussi une gourde isotherme du thé en vrac que j'ai fait pour mon petit-déjeuner.
  3. A la maison, nous utilisons des mouchoirs en tissus -enfin presque tout le temps. Mon homme n'étant pas encore convaincu, il a droit à sa boîte à mouchoir au-dessus du frigo. Il faudrait que j'en refasse un stock pour en entroposer aussi dans la salle de bain. J'aimerais aussi éliminer les essuie-tout, mais pour convaincre tout le monde, ce n'est pas encore gagné!
  4. Je remplis consciencieusement deux bacs à compost dans notre jardin. ça composte, ça composte... Je ne l'utilise pas encore correctement, mais cela réduit déjà beaucoup le volume de nos poubelles.
  5. J'utilise les langes lavables. A 90% avec Antoine, et malheureusement, seulement 20% avec Juliette: la crèche ne les accepte pas, et mademoiselle ayant la peau fragile, je dois parfois alterner entre jetables et lavables... Pour plus de détails, voir la page spécifique dédiée à mon utilisation des langes.
  6. Idem pour les lingettes bébé: elles sont en bambou, ou en coton bio et lavables. Pas de lingettes jetées après chaque change, sauf en déplacement parce que c'est quand même pratique à l'extérieur (et là j'utilise du bio). Je n'ai plus non plus de coton démaquillant -bon d'accord, l'option maquillage est devenue quasi inexistante chez moi, ça ne manque pas. Mais pour les petits bobos, je désinfecte en utilisant un disque démaquillant lavable. Plus de déchet de coton. Ce qui me pose quand même un problème quand je veux faire pousser des germes, je n'ai plus de ouate. Une idée pour remplacer la ouate pour des germes ?
    Les couches sont prêtes!
  7. J'utilise des produits ménagers bio provenant du commerce, ou quand j'ai le temps, je les fabrique moi-même. Je n'ai pas encore trouvé de bonne recette pour remplacer le produit nettoyant des toilettes quand l'eau est très calcaire. Si vous avez des bons plans, je suis preneuse.
  8. J'essaye de réduire mes déchets: j'utilise le plus possible des contenants réutilisables (verre...), je tâche de bannir tous les sacs plastiques (je tolère le sac plastique pour les maillots mouillés au retour de la piscine quand même).
  9. Je conserve beaucoup trop  de choses pour des bricolages de récup (boîtes à oeuf, grands cartons d'emballage, rouleaux de papier toilette...)
  10. L'année passée, le cadeau était trop gros pour mes emballages récup...
  11. J'emballe mes cadeaux dans des papiers de récup, des jolis sacs de récup, ou encore en furoshiki: ce sont des tissus dans lesquels on peut emballer toute sorte de cadeaux. Mais il faut être sûr que la personne fêtée nous rendra bien le carré de tissus. j'hésite encore à emballer les cadeaux des copains d'Antoine dans des tissus: trop peur de ne pas le récupérer ensuite! Difficile de leur faire comprendre que l'emballage est consigné!
  12. Popote locale
  13. J'essaye de manger bio et local. Je commande régulièrement un panier bio, j'achète des produits bio en supermarché ou chez un agriculteur du village. Les fruits et légumes de saison dans la mesure du possible.
  14. J'utilise mes habits jusqu'à la corde, et j'essaie de les réutiliser d'une autre maniere: jeans devenu short pour mon homme, jolis tissus qui sont réutilisés en coussins. Je manque de temps pour coudre, mais j'ai plein de projets !
  15. J'utilise des éponges recup à partir de manches de t-shirt de mes loulous. Des carrés appelés aussi tawashi. Le tuto que j'ai utilisé se trouve ici. Super simple, et je trouve très utile, parce qu'on peut le passer en machine. Et comme des machines, j'en fais très souvent pour mes couches lavables, et bien, on n'est pas à un petit carré de tissus près.
  16. Pas de sèche-linge chez moi: quand il fait beau, j'en profite pour étendre mon linge dehors et en hiver, mon étendoir à une place de choix près d'un radiateur. Avec des lessives régulières, je m'en sors bien. Je ne repasse qu'une toute petite partie de mon linge et hop, lavé c'est séché, c'est plié!
  17. Je prends de nouveau un peu de temps pour lire. Et j'utilise une liseuse. Plus de gros livres qui encombre  ma maison, tout est électronique. Je n'ai eu aucun mal à passer à l'électronique, pourtant j'aime le papier. J'ai donc fait un gros tri de beaucoup de mes livres papier et j'ai tout donné à une bibliothèque. On désencombre petit à petit. Et pour les Bds, on aime quand même se faire plaisir, on en achète de temps en temps, ou alors on les loue à la bibliothèque (du village ou du boulot). Les enfants aussi sont maintenant habitués à aller à la bibliothèque du village. Cela me rappelle toujours des bons souvenirs de Bourtzwiller.
  18. J'essaye de banir les sacs plastiques de la maison: pour mes courses, j'essaie d'avoir toujours un sac réutilisable ou bac en plastique avec moi. Pour peser les gros fruits, si je n'ai rien, je les pèse sans sac et colle l'étiquette directement sur la peau de banane. Bon, c'est difficile il y a toujours des sacs qui traînent, mais je leur donne toujours au moins une seconde vie: un sac pour les poubelles. Malheureusement dans notre commune, le ramassage des poubelles se fait via des sac en plastique à acheter. Comme je n'en suis pas au zéro déchet (mais j'y travaille), ça m'énerve à chaque fois fois d'acheter des rouleaux de sacs plastiques pour y mettre mes déchets - ces mêmes déchets dont je suis déjà embarrassée d'avoir.
  19. Je préfère mettre un pull plutôt qu'augmenter le chauffage. Mais grand homme garde toujours son tee-shirt à manches courtes et perd ses chaussons la moitié du temps, alors c'est la guéguerre!
  20. Parlons de l'hygiène féminine: Ma petite soeur m'a fait découvrir, et même offert une Moon cup. L'essayer, c'est l'adopter. Plus de tampons jeté dans nos toilettes. La taxe tampon ne passera pas chez moi! Et puis dans le même esprit, je n'utilise que des serviettes lavables. C'est le même principe que les couches lavables. Je ne rentre pas dans les détails ici, mais n'hésitez pas à me poser des questions, j'y répondrai avec plaisir.
  21. Une récolte d'automne
  22. Depuis que j'ai un grand jardin, je sème et je récolte -pas que des mauvaises herbes! Tomates, pommes de terre, salades, poireaux, et on se gave des fruits de saison de notre potager: fraises, cerises, pommes, poires, framboises, groseilles, cassis...  Le tout bio -sans pesticides ni engrais. J'essaie de trouver des solutions naturelles ou bio pour éloigner les parasites.
  23. Nous sommes les heureux propriétaires d'une piscine ... bio ! Pas de traitement chimique pour notre eau de piscine, la preuve, nous avons 4 poissons qui y vivent toute l'année. En plus des grenouilles, qui viennent y élever leur progéniture.
  24. Mon beau sapin
  25. Et pour finir, comme c'est la période de Noël, j'ai innové cette année: pas de sapin aux vraies épines dans notre maison, mais un sapin en pin, réutilisable! Je trouce que c'est une jolie construction de bois que j'ai trouvéé en boutique de création. C'est la première fois que je fais l'impasse sur l'odeur du sapin dans la maison, mais c'est un mieux pour ces pauvres sapins. Et puis, nous avons quand même coupé quelques branches de notre sapin du jardin, pour garnir une très jolie couronne fabriquée à l'école d'Antoine.
Voilà, c'était un peu ma marche pour le climat. La conférence est terminée, j'ai mis du temps à l'écrire ce post.
En discutant avec Patrick hier matin, on a constaté qu'il y avait encore beaucoup de point d'amélioration. Le premier selon lui, était de ne pas prendre l'avion pour seulement 3 jours en Espagne... [ok, mais ça nous a fait tellement de bien] Et puis le second, c'était de ne pas faire 2,5 Km en voiture pour aller chercher des cougnous le samedi matin. Du coup, ce dimanche, c'est à vélo, par un temps légèrement humide, que je suis allée chercher les cougnous! je vais tâcher de relever le défi pour 2016: n'aller chercher des couques (autre nom des viennoiseries en Belgique) qu'en vélo. Et, je pourrai ajouter: aller chercher plus souvent les enfants à vélo les vendredis.

Et vous, avez-vous des idées à notre échelle pour marcher vers une planète plus verte ?

3 commentaires:

  1. Flute !!!! j'ai répondu un long message et ça n'est pas passé !!!
    pffff
    J'ai un nouvel ordi (mvoui, ça fait très top 21 ça ... ) mon ancien revient à suzon, enfin c'est une histoire compliquée !!
    Bon en 2 mots :bravo pour ton initiative , ça donne des idées !
    pour les toilettes, moi j'utilise de l'acide citrique en poudre, direct dans les wc, laisser reposer puis frotter, ça marche bien !
    A très bientôt ;) bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'idée des toilettes, je vais tester. Bisous!

      Supprimer
  2. De bonnes idées Céline, bravo!
    Autre idée: avant de prendre une douche, l'eau chaude met parfois un peu de temps à arriver, non? Cette eau froide, on la met dans un seau... qu'on utilise ensuite comme "chasse d'eau".. ou pour laver le sol.
    De même, pour l'eau de la petite baignoire d'amélie...
    Bisous
    Odile

    RépondreSupprimer

Un rayon de soleil, une goutte de pluie ? Commentez!